La beauté pittoresque de Mahabalipuram

Un site patrimonial pittoresque en bord de mer de Mahabalipuram, dans l'État indien du Tamil Nadu, présente des siècles de riche histoire culturelle.

Mahabalipuram or Mamallapuram est une ancienne ville de Tamil Nadu État du sud de l'Inde, à 50 km au sud-ouest de Chennai, capitale du Tamil Nadu. C'était une ville portuaire commerciale prospère sur la baie du Bengale dès le 1er siècle après JC et a été utilisée comme point de repère pour la navigation des navires. Mahabalipuram faisait partie d'une dynastie tamoule appelée Pallava Dynastie du 7ème au 9ème siècles après JC et en faisait en grande partie partie, c'était leur capitale. Cette dynastie a régné sur le sud de l'Inde et cette période a été appelée l'âge d'or.

PUBLICITÉ

On pense que Mahabalipuram porte le nom du roi Mahabali qui s'est sacrifié à Vamama, la cinquième incarnation de Lord Vishnu dans l'hindouisme pour atteindre la libération. Ceci est documenté dans l'ancien texte indien appelé Vishnu Purân. Le mot "puram" est un mot sanskrit désignant une habitation urbaine. Ainsi, Mahabalipuram est littéralement traduit par « la ville du grand Bali ». La ville est connue pour ses plages de sable blanc argenté, sa littérature, son art et son architecture comprenant de superbes sculptures en pierre sculptée, des temples et est un site du patrimoine mondial de l'UNESCO.

Les rois Pallava de la dynastie Pallava étaient des penseurs très puissants et philosophiques connus comme mécènes des arts. Ils ont construit un complexe de sept temples communément appelés «Sept pagodes de Mahabalipuram» et le mérite principal de la fondation de ce complexe revient au roi Pallava Narsimha Varman II. On pense également que Mamallapuram porte son nom car il a obtenu le titre de Mamallan ou «le grand lutteur».

La plus ancienne mention de ces temples en tant que « pagodes » remonte à leur utilisation comme balise pour guider les marins vers la côte lorsqu'ils venaient en Inde. Ces temples de granit exquis sur les rives pittoresques de la baie du Bengale sont tous situés à Mahabalipuram et sont maintenant considérés comme submergés, sauf qu'un est visible aujourd'hui appelé le temple Shore dédié à Shiva et est considéré comme l'un des plus anciens temples de l'Inde.

Le temple du rivage est littéralement nommé ainsi parce qu'il se trouve sur la rive du golfe du Bengale, bien que ce nom ait été attribué maintenant et que son nom d'origine soit encore inconnu. Ce temple, entièrement en pierre noire, est un édifice en forme de pyramide de cinq étages construit en pierres de taille avec une base carrée de 50 pieds et une hauteur de 60 pieds. C'est le plus ancien temple autonome connu de l'État du Tamil Nadu. Le positionnement de ce temple est tel que les premiers rayons du soleil du matin tombent sur la divinité dans le sanctuaire orienté à l'est. Le temple est orné de bas-reliefs aux dessins complexes.

Les visiteurs entrent dans les locaux du temple par une passerelle. Plusieurs sculptures monolithiques sont présentes autour du complexe du temple. Il y a une centaine de statues Nandi dans le complexe et chacune est taillée dans une seule pierre. Le taureau Nandi était très vénéré dans l'Inde ancienne. On pense que les six temples restants ont été submergés dans l'eau quelque part au large de Mahabalipuram. Le penchant des rois Pallava vers la créativité se voit absolument à travers la riche et belle architecture de Mahabalipuram. La richesse des grottes taillées, des temples taillés dans la roche unique, des bas-reliefs témoignent de leur créativité artistique.

De nombreuses expéditions, fouilles et études sous-marines ont été menées depuis 2002 par l'Archaeological Society of India (ASI) en collaboration avec des agences internationales et en prenant l'aide généreuse de la Marine pour découvrir des informations sur les temples submergés. Les expéditions sous-marines sont extrêmement difficiles et les plongeurs ont trouvé des murs tombés, des piliers brisés, des marches et aussi des blocs de pierre éparpillés sur une vaste zone bien qu'ils ne soient pas dérangés.

Lors d'un tsunami sur la côte orientale de l'Inde en 2004, la ville de Mahabalipuram a été inondée pendant des jours et toutes les structures autour du temple ont subi des dommages importants. Cependant, ce tsunami a également mis au jour les trésors archéologiques qui étaient cachés dans la mer depuis des siècles. Lors du tsunami, lorsque la mer s'est brièvement retirée d'environ 500 m, une «longue rangée droite de rochers» a été vue émerger de l'eau avant d'être recouverte à nouveau. De plus, certains objets cachés ou perdus ont été emportés sur le rivage lorsque les vagues du tsunami se sont retirées et ont enlevé les dépôts de sable qui avaient recouvert ces structures, par exemple un gros lion de pierre et un éléphant de roche incomplet.

La riche histoire de Mahabalipuram est déjà bien reflétée en raison des sculptures traditionnelles répandues dans les habitations du quartier et, fait intéressant, elles sont construites aujourd'hui avec des techniques similaires qui étaient utilisées il y a longtemps. De telles découvertes ont renouvelé l'intérêt pour Mahabalipuram et des enquêtes sont en cours pour démêler les questions et les théories sur le passé de la ville.

***

PUBLICITÉ

Laisser un commentaire

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrer votre nom ici

Pour des raisons de sécurité, l'utilisation du service reCAPTCHA de Google est requise et est soumise à Google. Politique de confidentialité et Conditions d’utilisation.

Je suis d'accord à ces termes.