À l'approche des élections de Lok Sabha et Vidhan Sabha, un Manifeste en dix points sur le droit aux soins de santé a été présenté aux partis politiques par une coalition d'organisations de la société civile à l'échelle de l'État, Jan Arogya Abhiyan (JAA), lors d'une assemblée organisée à Pune le 17 février 2024. Le manifeste en dix points reflète les aspirations de la population de 8 districts de différentes régions du Maharashtra où les JAA ont organisé des conventions au niveau des districts d'octobre 2023 à février 2024.  

Les représentants des partis politiques au niveau de l'État, Com. DL Karad (CPI-M), Sachin Sawant (Congrès), Prashant Jagtap (NCP-Sharad Pawar), Priyadarshi Telang (Vanchit Bahujan Aghadi), Lata Bhise (CPI) et Ajit Phatke (Parti Aam Aadmi), qui étaient présents lors du événement convenu sur le manifeste de santé en dix points. L'événement a réuni 150 experts en santé publique, travailleurs sociaux et professionnels de la santé, notamment des infirmières, des ASHA, des travailleurs d'Anganwadi et des médecins de diverses régions du Maharashtra.  

PUBLICITÉ

Certains des points soulevés lors de l'événement étaient le manque d'attention du gouvernement central et de l'État actuel sur les problèmes fondamentaux auxquels sont confrontés les citoyens ; manque persistant de soins de santé de base dans les zones rurales ; l'impact inégal d'un système de santé médiocre sur les groupes défavorisés ; nécessité d'augmenter les provisions financières et d'assurer un approvisionnement adéquat en ressources sanitaires ; le déni des droits des patients par les hôpitaux privés ; la menace persistante de privatisation des soins de santé ; et le statut et la dignité compromis des travailleurs de la santé de base.  

Parmi les dix points, la principale exigence était de promulguer une loi sur le droit aux soins de santé dans l'État.Jan Arogya Abhiyan a vivement appelé tous les partis politiques à donner la priorité à la santé en la plaçant au cœur de leur programme électoral. D'autres revendications concernaient le doublement des dépenses publiques de santé, la garantie de la responsabilité du système de santé et l'obligation d'une surveillance communautaire dans tout l'État, la régularisation du personnel de santé temporaire, la réglementation des prix des médicaments, la garantie de soins de santé dignes pour tous, en particulier pour les personnes ayant des besoins spéciaux, protection des droits des patients dans les hôpitaux privés, renforcement des services de santé publique et réglementation des soins de santé privés, évolution vers un système de soins de santé universels abordables et accessibles.  

*****

PUBLICITÉ

Laisser un commentaire

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrer votre nom ici

Pour des raisons de sécurité, l'utilisation du service reCAPTCHA de Google est requise et est soumise à Google. Politique de confidentialité et Conditions d’utilisation.

Je suis d'accord à ces termes.